Cercles de femmesNous retrouver...

Mes cercles de femmes « Lune Rousse »

publié parOrélie 21 mars 2019

Mon cheminement personnel de ces dernières années et mes différentes expériences m’ont permis de considèrer avec émerveillement le pouvoir guérisseur de la parole. L’espace qu’il est capable de créer en nous et autour de nous. Un espace tantôt réconfortant, tantôt stimulant mais qui nous permet toujours d’enclencher un processus de libération, qu’il soit attendu ou non. La parole a ce don, au delà de créer du lien, de favoriser l’acceptation, la résilience, la guérison des corps et de créer des résonances entre les êtres. Depuis la nuit des temps, les femmes se regroupent entre elles, prenant soin de recréer une intimité qui leur permettent d’être elles-même, sans masque, sans injonction, sans jugement, le temps d’un cercle. Pour se relier aux éléments, aux cycles, à la Lune, notre gardienne. Et se déposer, comprendre, dénouer et nourrir cette écoute profonde qui renforcent ces liens d’appartenance et facilitent la libération et la guérison de ce qui doit l’être.

Les instants forts de reliance et de guérison que j’ai connu lors de mes participations à des Tentes Rouges et à des cercles m’ont incité après m’être formée -auprès entres autres de Camille Sfezà proposer ces encadrements et ces accompagnements. Mon intention profonde étant de proposer aux femmes que j’accueille un espace sacré aussi sécurisant que libre. Un espace qui leur permette de se sentir accueillies comme elles sont et de travailler à leur guérison et à leur éveil spirituel, le plus sereinement possible.

J’ai donc le plaisir, chères femmes, de vous inviter à nous rassembler, dans une des salles cosy de l’Arche à Aix-en-Provence, les soirs de chaque Nouvelle Lune autour d’un rituel ou d’une thématique précise selon les énergies du mois. Un moment à nous, entre femmes, pour venir nous déposer et créer du lien dans cette sororité si riche et bienfaisante. Un moment pour réinvestir notre pouvoir de femme comme nous l’entendons, avec nos failles et nos forces, nos blessures et nos victoires. Pour nous réapproprier nos cycles et notre histoire personnelle et collective. Pour nous alléger de nos mémoires et difficultés, favoriser l’émergence de nouvelles énergies et intentions. Et pour créer un vrai espace d’accueil, de paix et d’éveil en nous et avec l’autre.

Les prochaines dates de mes cercles pour l’année 2020 sont :
  • le vendredi 24 janvier de 20h à 22h30
  • le dimanche 23 février de 20h à 22h30
  • le mardi 24 mars de 20h à 22h30 (proposé en cercle virtuel Skype)
  • le jeudi 23 avril de 20h à 22h30 (si confinement suspendu)
  • le vendredi 22 mai de 20h à 22h30 
  • le dimanche 21 juin de 20h à 22h30 
J’ai le plaisir de vous accueillir à :
  • l’Arche 59, cours Mirabeau à Aix-en-Provence
Le tarif est de :
  • 25 euros par participante
Pour vous inscrire, veuillez m’envoyer un mail à :
  • contact@orelie.net uniquement

 

Pour finir, je tiens à préciser que le nombre de participantes est limité à 12, dans le but de préserver l’intimité de ce moment de reliance.  Je me permets aussi de souligner que mes cercles sont par essence des cercles de libération et de guérison et donc de vous rappeler l’engagement moral envers vous, les autres femmes et moi-même qu’engage votre participation à mes Cercles Lune Rousse. Y prendre part s’inscrit dans une vraie et profonde démarche pour vous, comme pour les autres participantes. Je vous prie donc de vous y inscrire en conscience et d’annuler votre présence qu’en cas de réelle urgence, l’existence du lien se tissant entre nous bien en amont de la dite date. Il me tient aussi à coeur de vous inviter -si vous désirez participer à d’autres cercles- à vérifier les références et le cursus de formations des femmes organisatrices de Cercles de femmes afin de vous assurer que vous serez correctement encadrées selon les règles en vigueur. 

Ces quelques points importants précisés, je vous dis donc, mes chères femmes, à très bientôt! Et vous embrasse chaleureusement!

Crédit photo: Vanja Vukelic, Bosquetro, Daria Hlazatova et Ginette Forget