SociétéLectures inspirantes

Sacrée Croissance! Marie-Monique Robin

publié parOrélie 18 janvier 2017

La Croissance?!? Kesako??

Combien de fois entendons-nous ce mot « croissance »
Par jour… par semaine… par mois?!?
Amusez-vous à compter!! C’est délirant!!
J’ai l’impression que c’est avec les mots « chômage », « immigration » et « pollution »
Celui que j’ai le plus entendu depuis ma naissance!!
Mais au secours!!
Et pourtant, je ne regarde plus la télé depuis un bon bout de temps,
Ou alors des programmes triés sur le volet,
N’écoute plus la radio (pardon Nova!!)
Et ne m’amuse pas à jouer les piliers de bar dans les PMU.
Et pourtant!! Je l’entends, le vois écrit si souvent!!
Il semblerait que ce soit le nerf de la guerre!! Aie!!

Mais et alors?!? Pourquoi ça?
Pourquoi sur ce seul mot nous voyons tant de politiques s’égosiller,
S’acharner sur cette seule et même question,
A savoir: Mais comment donc relancer cette fichue croissance?!?
Savent-ils seulement de quoi on parle?!?
Car finalement, c’est quoi « la croissance »?!?

A part une formule martelée au point que nous en oublions les fondements, le but, les conséquences
A part un moyen pour nos chers lobbies de continuer
A maintenir leur pouvoir sur nos élus,
Qui eux-même s’acharnent sur le dernier maillon de la chaine…
A savoir nous, petits ou grands consommateurs
A qui l’on promet monts et merveilles
Avec nos grandes surfaces… bientôt partout ouvertes le dimanche!!
Nos biens de consommation à obsolescence programmée
Nos besoins hystériques de nous remplir,
De remplir nos garages, nos armoires, nos poches, notre temps libre…
A défaut d’autre chose.
Mais comment leur en vouloir, comment nous en vouloir!!
Nous avons été biberonnés à ça, nos parents au sortir de leurs études aussi!!
Comme il est dur pour beaucoup de faire autrement,
De comprendre que l’on peut vivre autrement!!

Il n’en reste pas moins que « croissance », dans le monde merveilleux de l’occident,
Va irrémédiablement de paire avec épuisements des ressources naturelles,
Exploitation d’une main d’œuvre bon marché, dégradation des milieux naturels,
Dérèglement climatique, endoctrinement à la consommation, et j’en passe…
Car comment produire toujours plus, consommer plus
Alors même que nous utilisons principalement des ressources non renouvelables??
Il y a comme un non sens!!
Comme si nous pensions que nous disposons de 1000 planètes Terre!!
C’est d’ailleurs ce que nous faisons déjà!!
Tous les ans, nous vivons davantage à crédit sur les ressources de la planète.
Cet effet collatéral a même été surnommé « l’overshot day » ou « le jour du dépassement ».
Concrètement, ça veut dire qu’en 2016 par exemple, le 5 aout, nous avions déjà consommé
L’ensemble des ressources que la planète peut produire en 1 an!!
C’est bien de le savoir… mais alors comment faire?!?

Hé bien cet ouvrage fourmille d’exemples!
C’est d’ailleurs ce qui m’a plus dans ce livre.
C’est que l’auteure ne fait pas que dénoncer toutes les exagérations et l’aveuglement
Dans lequel une partie du monde occidental se complet.
Non, elle met en lumière aussi les vraies solutions, les modèles à suivre,
Le possible avenir qui est à notre portée… plus équitable et durable.
Il nous fait aussi nous questionner, réfléchir, prendre du recul
Et nous permet d’agir, nous citoyens, en employant les meilleures mesures!!
Comme boycotter certaines grandes chaines, consommer local et bio,
Bannir le plastique, et autres dérivés du pétole
Emprunter, louer ou acheter d’occasion plutôt que neuf,
Se déplacer un maximum en transports en commun quand c’est possible, etc, etc…
En fait, consommer moins et mieux!!
Sans se mettre une pression d’enfer, en se privant de tout
Mais en faisant simplement attention!

Ce livre de Marie-Monique Robin,
Grande journaliste et réalisatrice de best-sellers comme
Le Monde selon Monsanto, Notre poison quotidien ou encore Les Moissons du futur,
M’a remise pas mal d’équerre sur ce terme tellement vulgarisé
Qu’il en est devenu vulgaire.
Il m’a permis de comprendre et de réajuster mes croyances.
Je suis revenue grâce à elle à la base, puis aux enchainements
Qui ont conduit, au XXème siècle, à ériger en dogme absolu
L’idéologie de la croissance économique.
Mais bizarrement, je n’en suis pas ressortie démoralisée, effrayée
Mais plutôt assez confiante.
Elle a su trouver les mots, les intentions, les solutions
Pour que je puisse me projeter avec optimisme…
Je le recommande donc chaudement!!
En plus il est préfacé par Matthieu Ricard, himself!!

Petits extraits:
« Il est difficile de savoir ce qui va se passer. Pour l’instant, nous assistons à une lente désintégration du système. Le meilleur scénario serait que nous soyons capables d’initier une transition en douceur pour nous débarrasser de la croissance, en nous concentrant sur la qualité plutôt que sur la quantité de la production. Nous avons besoin d’une économie stationnaire et, pour y parvenir, il faut absolument que nous éliminions l’impératif de croissance inhérent à notre système monétaire. »

« Nous pouvons regarder ce double défi de deux manières, m’avait expliqué Rob Hopkins, soit en le considérant comme un désastre et en pensant à tout ce que nous allons perdre; soit en le considérant comme une opportunité historique de repenser notre mode de vie et l’échelle de nos activités. Dans ce cas, il est clair que la mondialisation est une idée qui appartient au siècle passé. L’idée du siècle présent, c’est de ramener les choses près de chez soi, de vivre avec les saisons, de réduire notre consommation, de consommer des biens fabriqués localement et qui durent plus longtemps. D’un autre coté, il est vraiment très important que nous agissions de manière proactive plutôt que réactive. Il est impératif que nous ayons une économie post-croissance et post-carbone, mais elle ne viendra pas toute seule. Plus tôt nous commencerons à la préparer, plus grandes seront nos chances de réussite. »

« Sacrée Croissance! » Marie-Monique Robin, ArteEDITIONS 19.90€

Et si vous désirez en savoir plus sur Marie-Monique Robin, rendez-vous sur:

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire